Comprendre le système permis de conduire a points

By | mars 2, 2018

C’est un permis de conduire qui a été adopté pour la première fois en 1947 aux USA et après instauré en Allemagne en 1974. Il sera ensuite adopté dans plusieurs autres pays européens après les années 90 à l’instar de la France, la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Italie. Ce permis revêt un concept nouveau, celui d’associer aux infractions un décompte de points. Points qui selon le mode de fonctionnement du pays sont soustraits ou cumulés à chaque infraction selon la gravité de celle-ci. Ainsi un automobiliste se verra retirer son permis une fois un quota de points atteint.

Bien que l’objectif de ce permis reste celui de favoriser une conduite responsable chez les automobilistes qu’importe le pays, il n’en demeure pas moins qu’il y’a des divergences sur le fonctionnement.  Il existe ainsi deux principaux types de fonctionnement du système de permis de conduire à points.

Les systèmes de cumul et de retranche de points

Le premier qui est celui de l’Allemagne et est dit de cumul car ici le permis délivré n’a guère de points, mais en accumule autant de fois qu’il y’a infraction. Dès lors il y’a une limite de points au-delà de laquelle le permis est retiré à son titulaire. On retrouve aussi ce système dans les pays tes que l’Irlande, le Danemark, Royaume-Uni et la Grèce bien que chaque pays possède son nombre de points limite.

Le second est celui de la France et est dit de retranche car ici le permis est délivré avec un nombre de points maximum de 12 ou de 6 selon que le permis soit pour adulte ou adolescent qui se verront retrancher après chaque infraction. Dès qu’il y’a plus de points sur un permis il est retiré à son titulaire. Ce système on le retrouve en Lettonie, en Bulgarie et au Luxembourg. On le retrouve aussi en Italie et en Espagne sauf qu’ici il y’a des points de bonus pour les automobilistes ne commettant aucune infraction au cours d’une période donnée jusqu’à atteindre un nombre de points maximum où aucun bonus ne peut plus être accordé. Il faut toutefois noter que chaque pays a son nombre de points maximum de délivrance du permis.

Et que se passe-t-il après ?

Tout comme l’on perd des points ou cumule des points lors des infractions il est respectivement possible de les gagner ou de les perdre selon le type de fonctionnement. Il est donc prévu pour cela des stages qui permettent de récupérer des points dans des pays tels que la France, la Pologne, le Luxembourg et l’Espagne ; cependant dans ces mêmes pays les points sont récupérés automatiquement après une certaine période sans infraction. Quant à l’Allemagne et au Royaume-Uni de la même façon on perd les points.

En ce qui est des permis retirés l’Allemagne et la France prônent beaucoup plus des stages pour rentrer en possession de son permis, alors que dans d’autres pays le permis est automatiquement restitué à son propriétaire après une période. En Croatie par exemple c’est après 90 jours en Espagne après 3 mois pour les professionnels et 6 mois pour les autres avec le capital de points initial selon le type de fonctionnement.

Un type de permis répandu mais pas universel

Le permis à points est certes répandu dans de nombreux pays dans le monde et ceux parmi les plus grands, surtout en Europe où tous les membres de l’union européenne l’ont progressivement adopté. Cependant certains pays à l’instar du Pays-bas, de la Belgique et de la Suède se refusent encore à l’adopter. De ce fait ces pays procèdent toujours par contraventions sur le non-respect  du code la route ; entre autre : excès de vitesse, alcoolémie, non port de ceinture de sécurité, téléphone au volant etc… Chacune des contraventions étant bien sûr suivie d’une amende qui est fonction de l’infraction et du niveau de l’infraction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *